Plus de vues

BETHENCOURT (Jean de)


Le Canarien. Livre de la conquête et conversion des Canaries (1402 - 1422) par 66 gentilhomme cauchois Publié d'après le manuscrit original avec Introduction et notes par Gabriel Gravier.

400,00 €

Disponibilité: En stock

Description de l'ouvrage

Chambellan de Charles VI, Jean de Béthencourt, originaire de Grainville-la-Teinturière, une petite ville du pays de Caux dont les foulons et les tisserands font grand usage de l'orseille un colorant végétal rouge originaire des îles Canaries, décide de s'éloigner de la guerre de Cent Ans qui ravage son pays. Il se peut que le pape Benoît XIII à Avignon, dont la garde est dirigée par Robert de Bracquemont qui est un parent et protecteur, lui ait attribué la possession de ces îles Canaries qui n'avaient pas de seigneur chrétien. Peut-être voulait-il aussi mettre un peu d'espace entre lui et ses créanciers. Le 1er mai 1402, Jean de Béthencourt quitte, avec son associé Gadifer de la Salle, La Rochelle sur deux navires occupés par quatre-vingts hommes d'équipage. Lorsqu'il relâche durant plusieurs semaines à Cadix, vingt-six de ses hommes désertent. Les Normands débarquent à Lanzarote, une île peu peuplée de l'archipel, et défont aisément les 300 Guanches qui habitent l'île. Ils conquièrent ensuite les îles voisines de Fuerteventura, puis d'El Hierro. Béthencourt reconnaît comme suzerain le roi Henri III de Castille qui l'avait aidé durant la conquête et reçoit de lui le titre de " Roi des îles Canaries ". Leur conquête assure aux Normands le prospère monopole sur l'orseille. En 1406, il laisse le gouvernement des Canaries à son neveu Maciot de Béthencourt et revient dans son pays pour y passer le reste de ses jours. En 1415, le débarquement des Anglais à Harfleur, coupant la route des îles Canaries, aura raison de l'entreprise de Jean de Béthencourt qui transfère sa conquête au roi de Castille, en 1418. (Wikipedia).

Informations complémentaires

Auteur(es) BETHENCOURT (Jean de)
Éditeur Rouen, Ch. Métérie
Date d'édition 1874
Format in 8°
Reliure demi veau fauve moderne, couverture et dos, non rogné, petite réparation de papier en marge d'un feuillet,
Collation 2 ff.n.ch. - LXXXIIIpp. - verso blanc - 258pp., 2 cartes sur double page en couleurs.